Types d’odeurs vaginales

Mieux comprendre les différents types d'odeurs vaginales

C'est peut-être une question embarrassante, mais nous voulons tous savoir : pourquoi les vagins sentent-ils, et en ce qui concerne l'odeur vaginale, qu'est-ce qui est normal et qu'est-ce qui ne l'est pas ?

Une odeur vaginale inhabituelle se produit de temps en temps. Même lorsque vous prenez bien soin de votre corps et de votre vagin, vous pouvez éprouver des odeurs inconnues. Ce qui n'est pas normal, cependant, c'est une odeur persistante ou forte.

Le parfum typique d'un vagin en bonne santé peut être décrit comme «musqué» ou «charnu». Un cycle menstruel peut causer un parfum légèrement «métallique» pendant quelques jours. Les rapports sexuels peuvent également changer l'odeur temporairement.

Votre vagin se nettoie naturellement. Si vous laissez votre vagin à ses propres moyens, il peut naturellement maintenir un pH sain et garder les bactéries malsaines à distance. Mais si vous remarquez une différence marquée dans vos odeurs, cela peut être le signe d'un problème plus sérieux. Les odeurs fortes, les démangeaisons, l'irritation, et les écoulements inhabituelles sont tous des signes que vous pourriez avoir autre chose que des odeurs vaginales inhabituelles.

« Comprendre les types d'odeurs qui sont normales et celles qui sont inquiétantes sont des considérations de santé importantes que les femmes doivent connaître. »

Odeur vaginale: Qu'est-ce qui est normal et qu'est-ce qui ne l'est pas?

Odeurs vaginales normales et saines

Voici quelques odeurs normales et non inquiétantes que vous pourriez rencontrer :

Piquante, fermentée ou aigre :

Il est très fréquent que les vagins produisent un arôme piquant ou aigre comparable à l’odeur des aliments fermentés. Ce sont des adjectifs parfaitement sains pour décrire l’odeur vaginale créée par votre (bonne) flore bactérienne normale. C’est la présence de ces lactobacilles, qui sont la même souche de bactéries que l’on trouve dans les aliments fermentés comme le yogourt et le pain au levain, qui fait que le vagin dégage cette odeur. Les lactobacilles aident à garder votre vagin en bonne santé en produisant de l’acide lactique, du peroxyde d’hydrogène et d’autres substances pour tenir les bactéries nocives à distance. Ils contribuent à maintenir le pH vaginal à un niveau acide (entre 3,8 et 4,5 pour les femmes non ménopausées et entre 4,5 et 6 pour les femmes ménopausées) afin d’empêcher la prolifération des levures et autres bactéries nocives.

Odeur métallique ou cuivrée :

Si vous sentez une odeur cuivrée, elle peut être liée au sang. Le sang contient du fer, qui est responsable de l’odeur métallique. Donc, si vous avez vos règles, cela pourrait être la cause de l’odeur de cuivre. Même si vous n’avez pas vos règles, vous pourriez avoir de légers saignements lors de vos rapports sexuels et cela pourrait être la cause. Une odeur de cuivre n’est pas une raison de s’alarmer, à moins que vous ne ressentiez également des démangeaisons, des brûlures et/ou des écoulements suspects. Si vous remarquez cette odeur mais que vous n’avez pas vos règles (ou que vous venez de les terminer) ou que vous n’avez pas eu de rapports sexuels récemment, vous pouvez en parler à votre gynécologue. Ce n’est pas fréquent, mais cela pourrait indiquer un saignement vaginal interne anormal.

Odeur aigre-douce ou ressemblant à de la mélasse :

Si votre odeur vaginale se dégage en sentant un peu le pain d’épice piquant, vos bactéries normales peuvent être en train de se déplacer, ce qui affecte l’équilibre de votre pH et, par conséquent, votre arôme.

Odeur d’eau de javel :

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter d’une odeur de chlore ou d’eau de javel après l’acte sexuel. C’est probablement dû au lubrifiant ou aux préservatifs que vous utilisez. Essayez un lubrifiant non parfumé ou une autre marque de préservatifs si l’odeur vous dérange. Une odeur vaginale chimique peut être attribuée à un peu d’urine dans vos sous-vêtements ou autour de votre vulve. Mais attention, cela peut aussi être le signe d’une infection bactérienne. Si l’odeur persiste pendant plus de quelques jours, consultez votre gynécologue pour déterminer si vous êtes atteinte de VB.

Piquante :

Les aliments à odeur forte et piquante comme les oignons et l’ail peuvent aussi faire sentir mauvais dans votre vagin. En effet, l’odeur de ces aliments est excrétée par les glandes sudoripares de tout le corps, y compris la vulve, et peut également être présente dans les sécrétions vaginales. Votre urine peut également entrer en jeu avec certains aliments comme les asperges, qui sont connues pour donner à l’urine une forte odeur. Comme votre urètre est si proche de ton vagin, l’odeur de l’urine pourrait contribuer à l’odeur vaginale.


« La VB est la cause la plus fréquente de vaginite et représente environ 50 % de toutes les infections vaginales, tandis qu’à peine 25 % des vaginites sont attribuables à des infections à levures. »

Odeurs vaginales malsaines

Si vous remarquez l'une de ces odeurs vaginales, vous pouvez contacter votre gynécologue.

Poisson :

Si votre odeur vaginale est nauséabonde, comme l’odeur de poisson mort, il peut s’agir d’une vaginose bactérienne. La vaginose bactérienne est une infection bactérienne qui se produit lorsque vos lactobacilles sains se déséquilibrent et se développent trop. Les symptômes comprennent des pertes vaginales fines qui ont une forte odeur de poisson. Vous pouvez également avoir des pertes blanches ou grises, des brûlures lorsque vous urinez et des démangeaisons à l’extérieur du vagin si vous souffrez de VB. La VB est traitée avec des antibiotiques ou des régulateurs vaginaux du pH tels que GYNALAC.

Odeur sucrée, de pain ou de bière :

Les infections à levures sont causées par une levure appelée candida qui envahit la flore vaginale normale. Les infections à levures se produisent généralement lorsque les lubrifiants, les spermicides, l’utilisation d’antibiotiques ou même la grossesse permettent à la quantité normale de levures dans la région de proliférer. Comme les environnements chauds et humides sont un bon endroit pour la croissance des levures, vous pouvez également contracter des infections à levures en vous exerçant et en vous asseyant dans vos sous-vêtements en sueur ou en portant un maillot de bain mouillé. Les pertes vaginales ressemblent à du fromage blanc. Elles peuvent être si épaisses que vous pourriez remarquer une épaisse couche blanche dans et autour de votre vagin. La plupart des infections à levures peuvent être soignées avec des médicaments antifongiques en vente libre. Si cette odeur persiste et que vous présentez d’autres facteurs de risque associés au diabète, il est recommandé de consulter votre professionnel de la santé.

Odeur aigre ou de renfermé :

La trichomonase est une infection causée par un protozoaire, un animal microscopique à une cellule appelé trichomonas, qui est une infection transmissible sexuellement pouvant provoquer un écoulement désagréablement aigre ou une odeur de renfermé (parfois de poisson). Les femmes atteintes de trichomonase peuvent remarquer des démangeaisons, des brûlures, des rougeurs ou des douleurs génitales, des gênes urinaires et des pertes vaginales claires, blanches, jaunâtres ou verdâtres. La trichomonase peut être traitée par des antibiotiques.

Odeur de viande pourrie :

Si un tampon a été oublié pendant des jours ou même plus longtemps, l’odeur est extrêmement nauséabonde (putride) et devrait vous inciter à consulter un prestataire de soins pour s’assurer que tout le tampon est retrouvé et retiré, et pour déterminer si vous avez besoin d’un traitement supplémentaire. Outre des pertes vaginales très malodorantes de couleur jaune, verte, rose, grise ou brune, vous pouvez ressentir d’autres symptômes. Il s’agit notamment de fièvre, de démangeaisons vaginales, de douleurs à la miction, de douleurs autour du bassin ou de l’abdomen, de rougeurs autour des parties génitales et de gonflement vaginal.

Quand consulter un médecin

Si vous vous inquiétez d'une odeur vaginale inhabituelle ou persistante, il est important d'appeler votre médecin, surtout lorsque ces odeurs sont accompagnées de l'un des éléments suivants :

  • Fièvre
  • Écoulement vaginal d'une couleur ou d'une consistance inhabituelle
  • Saignements non liés à vos règles
  • Démangeaisons
  • Brûlure
  • Gonflement vaginal
  • Éruption ou rougeur génitale

Il est normal d'avoir une sorte d'odeur vaginale. Toutefois, si elle est intense et différente de votre odeur habituelle, il est temps de consulter un professionnel pour obtenir de l'aide.

Élimine l'odeur féminine, ne la couvre pas !

Les pertes vaginales normales sont minces, claires ou d'un blanc laiteux et ont une légère odeur. Si votre écoulement devient gris ou blanc accompagné d'une forte odeur, cela peut être un signe que vous avez une vaginose bactérienne (VB) et un déséquilibre de pH. La seule vraie solution est de restaurer et de maintenir l'équilibre délicat de votre corps. Parfois, votre corps peut le faire seul, mais parfois il a besoin d'un peu d'aide comme GYNALAC.  Lire plus...

Quelques mots pour finir...

Le vagin a un parfum unique. Certaines femmes peuvent se sentir gênées par l'odeur de leur vagin, mais il est normal qu'un vagin sain ait une odeur légère. Il est également normal que le parfum du vagin se modifie subtilement.

Cela dit, l'odeur de votre vagin a tout à voir avec son pH et il y a beaucoup de choses qui peuvent affecter le pH de votre vagin. Si vous avez remarqué une modification anormale de votre odeur vaginale qui ne disparaît pas, il est bon d'en parler à votre médecin.

Vaginose Bactérienne (VB): La cause la plus fréquente de vaginite, la VB résulte du déséquilibre de la flore naturelle et du pH du vagin. Cliquez ici pour en savoir plus.
SAVOIR PLUS

 

Pertes vaginales: La production de pertes vaginales peut changer de consistance et d’apparence en fonction de nombreux facteurs.
Cliquez ici pour un guide sur les couleurs des pertes vaginales.
SAVOIR PLUS

 

Pertes vaginales: Cliquez ici pour en savoir plus sur ce que signifie la couleur de vos pertes vaginales.
SAVOIR PLUS

 

Importance du pH: un pH vaginal sain se situe généralement entre 3,8 et 4,5. Cliquez pour en savoir plus sur la raison pour laquelle le pH du vagin est si important.
SAVOIR PLUS

 

Santé vaginale: Cliquez ici pour en savoir plus sur la santé vaginale.
SAVOIR PLUS

 

Résistance aux antibiotiques:En raison des préoccupations croissantes au sujet de la résistance aux antibiotiques, la plupart des professionnels de la santé privilégient désormais des solutions préventives non antibiotiques pour lutter contre les infections.
SAVOIR PLUS

 

Grossesse: La vaginose bactérienne se retrouve chez environ 25% des femmes enceintes. Cliquez ici pour en savoir plus sur les risques potentiels.
SAVOIR PLUS

 

Infection urinaire ou infection vaginale ? Si vous ressentez une gêne au niveau de vos parties génitales ou lorsque vous urinez, vous pouvez avoir une infection. Cliquez ici pour en savoir plus sur la différence entre une infection des voies urinaires (UTI) et une infection vaginale.
SAVOIR PLUS

 

Vaginose bactérienne ou infection à levures : Qu'est-ce que c'est ? Cliquez ici pour apprendre à faire la différence entre une vaginose bactérienne et une infection à levures.
SAVOIR PLUS